Siblings (Mensatic)

108: Hypergamie et Raking

March 24, 2014      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



Explication de la méthode du “Raking” qui permet d’analyser simplement et rapidement des données complexes (et donne un résultat surprenant sur l’évolution de l’hypergamie).

Aussi : c’est la mode des “Lounge bars” … mais certaines personnes ne ressentent aucun plaisir musical ; notre odorat est cent millions de fois plus efficace qu'on le croyait ; et une fantastique infographie présente les plus grandes éminences de l'histoire.

Philippe Gouillou


1. Statistiques : Hypergamie et raking

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



2. Musique Lounge et anhédonie

"Music is the art of thinking with sounds."
Alossa & Castelli (2009)

Cette section est complémentaire à la Lettre Neuromonaco 86 : “Les effets de la musique”.

La musique la plus relaxante

Le 16 octobre 2011, le groupe musical anglais Marconi Union a sorti la musique sensée être la plus relaxante de tous les temps : “Weightless” (lien Youtube), réalisée en association avec la British Academy of Sound Therapy.

Wikipedia EN synthétise :

“Selon des scientifiques de la société Mindlab (une société de ‘neuromarketing’), [cette musique] provoque une réduction de 65% de l’anxiété générale et a amené des sujets testés à des pulsations cardiaques au repos 35% plus lentes que leurs rythmes habituels.”

Le Daily Mail ajoute que l’étude réalisée sur 40 femmes a montré que Weightless a été jugée comme “plus relaxante qu’un massage, que la marche ou qu’une tasse de thé”. Il donne aussi le classement des 10 premières (cliquer sur les titres pour ouvrir la vidéo Youtube correspondante) :

  1. Marconi Union – Weightless
  2. Airstream – Electra
  3. DJ Shah – Mellomaniac (Chill Out Mix.
  4. Enya – Watermark
  5. Coldplay – Strawberry Swing
  6. Barcelona – Please Don’t Go
  7. All Saints – Pure Shores
  8. Adele – Someone Like You
  9. Mozart – Canzonetta Sull’aria
  10. Cafe Del Mar – We Can Fly

On remarque que les trois premières ont été justement créées en tant musiques relaxantes mais que d’autres chansons ont aussi eu un effet.

Amusia et Anhédonie musicale

Liljestrom et al. (2012) se sont demandés ce qui augmente l’émotion ressentie face à la musique et ont trouvé principalement :

  • Pouvoir choisir sa musique
  • L’écouter avec un proche plutôt que seul
  • Montrer une plus forte ouverture à l’expérience dans le modèle Big Five

Il y a pourtant deux types de personnes qui sont étanches à la musique : ceux qui souffrent d’amusia ou d’anhédonie musicale.

Le terme “anhédonie” désigne l’impossibilité de ressentir du plaisir. Il était considéré qu’elle correspondait à un problème général lié au système de récompense du cerveau. Ainsi, la dépression provoque une forte anhédonie générale.

Mas-Herrero et al. (2014) ont cependant trouvé que cette anhédonie pouvait concerner uniquement la musique : certaines personnes montrent les signes d’excitation standards face à certains stimuli, mais pas face à la musique.

Il existe aussi un type de personne qui ne peut pas percevoir la musique, et cette caractéristique apparaît pouvoir être innée (Stewart & Walsh, 2002 ; Alossa & Castelli, 2009) : c’est l’amusia.

Pour aller plus loin

Liens

Références

Alossa, N., & Castelli, L. (2009). Amusia and musical functioning. European Neurology, 61(5), 269–77. doi:10.1159/000206851

Liljestrom, S., Juslin, P. N., & Vastfjall, D. (2012). Experimental evidence of the roles of music choice, social context, and listener personality in emotional reactions to music. Psychology of Music, 41(5), 579–599. doi:10.1177/0305735612440615

Mas-Herrero, E., Zatorre, R. J., Rodriguez-Fornells, A., & Marco-Pallarés, J. (2014). Dissociation between Musical and Monetary Reward Responses in Specific Musical Anhedonia. Current Biology. doi:10.1016/j.cub.2014.01.068

Stewart, L., & Walsh, V. (2002). Congenital Amusia: All the Songs Sound the Same. Current Biology, 12(12), R420–R421. doi:10.1016/S0960–9822(02)00913–2

Images


3. Odorat : 1 000 milliards d’odeurs

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Infographie : Les éminences

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



5. Actualités

Les actualités sont maintenant envoyées par email quotidiennement aux Abonnés Premium.

La semaine passée, les Abonnés ont reçu, de mardi à vendredi :

  1. Cognition incarnée : la main sur le coeur
  2. Stress et Prise de risque
  3. Control-Freaks et Effet Placebo
  4. Foule : les troupeaux égoïstes

Quatre autres actualités seront envoyées cette semaine, chaque matin à 7h00 : ABONNEZ-VOUS pour les recevoir !


Share Button

Citation de cette page :

(2014) : "Lettre Neuromonaco 108: Hypergamie et Raking". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre108.htm on 20 Dec 2014. 1128 words.

"[Lettre Neuromonaco 108: Hypergamie et Raking](http://neuromonaco.com/lettres/lettre108.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 24 Mar 2014



Comments are closed.

Read more:
Chicago
112: Lumière bleue et rythme circadien

La luminosité impacte fortement notre moral et notre activité, mais c'est surtout l'intensité d'une lumière d'un bleu particulier qui importe....

Close