Purple Sherbet

94: Cortex, Médias et Stéréotypes

December 9, 2013      Lettres      Philippe Gouillou      3 responses

Tagged with:



La Lettre évolue ! A presque 100 numéros, elle développe ses sections Veille pour mieux expliquer les résultats les plus récents de la recherche en psychologie et neurosciences.

Neurosciences et médias : l’étude d’Ingalhalikar et al. sur les différences sexuelles de connexion neuronale qui a fait la joie de la presse cette semaine s’est faite descendre sur les sites scientifiques.

Psychomarketing : connaissez-vous l’oniomanie ? C’est la maladie de l’achat compulsif, une maladie à 90% féminine qui touche 2% à 8% de la population. Une nouvelle étude permet de l’expliquer suffisamment pour l’exploiter (ou s’en protéger).

Neurosciences : une étude sur les neurones miroirs explique pourquoi les puissants montrent moins d’empathie, et un test montre que le tDCS permet bien d’augmenter la créativité.

Philippe Gouillou


1. Différences sexuelles : les stéréotypes ne sont pas gravés dans le cortex

Connectome

L’image ci-contre a eu les faveurs de la presse cette semaine : elle montre les différences sexuelles de connexions à l’intérieur des cerveaux (hommes en haut, femmes en bas) selon l’étude d’Ingalhalikar et al. (2013).

La presse

Les articles ont été très nombreux et ils y ont tous vu une confirmation des stéréotypes :

“Une étude montre que les connexions neuronales sont différentes selon le sexe : les hommes sont plus rapides, les femmes plus aptes à de multiples tâches.”
Le Point

Quoique pas toujours les mêmes :

“Les cartes des circuits neuronaux montrent que les cerveaux des femmes sont adaptés aux talents sociaux et à la mémorisation, ceux des hommes à la perception et à la coordination.”
The Guardian

“Les différences pré-câblées de cerveau entre les hommes et les femmes pourraient expliquer pourquoi les hommes ‘lisent mieux les cartes routières’ et les femmes ‘retiennent mieux les conversations'”.
The Independant

L’étude

L’étude a impliqué 949 jeunes (8-22 ans, 428 hommes et 521 femmes). Les auteurs précisent :

“Les résultats établissent que les cerveaux des hommes sont optimisés pour les communications intrahémisphériques et les cerveaux des femmes pour les communications interhémisphériques. Les trajectoires de développement des hommes et des femmes se séparent à un jeune âge, démontrant de grandes différences à l’adolescence et à l’âge adulte. Les observations suggèrent que les cerveaux des hommes sont structurés pour faciliter la connectivité entre la perception et l’action coordonnée et ceux des femmes pour faciliter la communication entre les modes de traitement analytiques et intuitifs.”

Les mesures ont été effectuées en mesurant le flux d’eau au travers des nerfs, ce qui a permis d’établir le niveau de connectivité entre presque 100 régions du cerveau.

Les auteurs ont trouvé que les différences sexuelles étaient significatives, et cela dès l’âge de 13 ans, ce qui laisse supposer un lien avec la puberté.

Les critiques

Madhura Ingalhalikar (Google Scholar)

Madhura Ingalhalikar est une femme (photo extraite de Google Scholar) ce qui explique peut-être pourquoi il n’y a pas eu de chasse aux sorcières ni d’accusation de sexisme.

Cependant sur les blogs et sur PubPeer, les chercheurs ont été beaucoup plus critiques que les journalistes… et ont démoli le hype :

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.

Références

Dennis, E. L., Jahanshad, N., McMahon, K. L., de Zubicaray, G. I., Martin, N. G., Hickie, I. B., … Thompson, P. M. (2013). Development of brain structural connectivity between ages 12 and 30: a 4-Tesla diffusion imaging study in 439 adolescents and adults. NeuroImage, 64, 671–84. doi:10.1016/j.neuroimage.2012.09.004

Ingalhalikar, M., Smith, A., Parker, D., Satterthwaite, T. D., Elliott, M. A., Ruparel, K., … Verma, R. (2013). Sex differences in the structural connectome of the human brain. Proceedings of the National Academy of Sciences. doi:10.1073/pnas.1316909110

Lecoeur, J., Ingalhalikar, M., Verma, R. (2013) Reproducibility Of Connectivity Based Parcellation: Primary Visual Cortex. ISMRM. (Poster). [PDF]

Photo

A gentle spirit and soft words make the world a lovelier place to be (CC) By Purple Sherbet. Licence CC BY.


2. Psychomarketing : La maladie de l’achat compulsif expliquée

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



3. Neurosciences : Pouvoir et Neurones Miroirs : pourquoi les puissants ont moins d’empathie

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Neurosciences : stimuler le cerveau pour augmenter la créativité

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



Share Button

Citation de cette page :

(2013) : "Lettre Neuromonaco 94: Cortex, Médias et Stéréotypes". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre94.htm on 20 Dec 2014. 976 words.

"[Lettre Neuromonaco 94: Cortex, Médias et Stéréotypes](http://neuromonaco.com/lettres/lettre94.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 09 Dec 2013



3 Responses to “94: Cortex, Médias et Stéréotypes”

  1. […] 94: Cortex, Médias et Stéréotypes […]

  2. […] Neurosciences et médias : l'étude d'Ingalhalikar et al.sur les différences sexuelles de connection neuronale qui a fait la joie de la presse cette semaine s'est faite descendre sur les sites scientifiques.  […]

  3. […] 94: Cortex, Médias et Stéréotypes […]

Read more:
segmentation-440x270
31: Segmentation Psychologique & Stratégies Reproductives

Les segmentations fondées sur des critères psychologiques sont à la mode : elles ont prouvé leur efficacité. Lesquelles choisir ? Une d'entre...

Close