Glurge

98: Glurges, Storytelling et Investissement Paternel

January 13, 2014      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



L’Investissement Paternel est un bon thème pour lancer un glurge : la Sécurité Routière de Nouvelle Zélande vient de le démontrer brillamment. Il est aussi un élément essentiel de la croissance, avec des effets psychologiques importants, qui influeront fortement le comportement des femmes. Aussi : le storytelling (qui est à la base des glurges) a un effet qui dure.

Philippe Gouillou


1. Evopsy : La pilule, c’est bon pour la fidélité

Nouveau sur Evopsy : une étude confirme l’influence de la pilule sur la double stratégie d’accouplement des femmes : 

“La pilule a une influence négative sur le nombre sur le nombre de partenaires sexuels et positive sur le nombre de rapports sexuels au sein du couple.”
Evopsy

Cette étude vient compléter les influences hormonales qui avaient été présentées Lettre 48 (“Les hormones qui décident pour vous“).

Liens :


2. Les glurges

“Un glurge est une histoire sirupeuse, souvent mélodramatique, qui va jusqu’à mettre mal-à-l’aise le lecteur. Il s’agit d’une onomatopée anglaise imitant le vomissement que l’exagération du côté exemplaire d’une telle histoire inspirerait. Le terme est originaire des États-Unis, où il a été inventé par un contributeur du site Snopes dans les années 1990.”
Wikipédia FR

Le succès de la toute nouvelle publicité routière de Nouvelle Zélande (ci-dessus, durée : 1’00”) montre l’efficacité de ce qu’un contributeur de Snopes avait appelé “glurge” : les appels larmoyants à l’émotion ont bien un impact.

Ces histoires ne sont pas nouvelles mais Internet, et surtout Facebook, ont permis leur multiplication (Wikipédia FR en donne des exemples, et Snopes en liste 128).

principe

A l’opposé de la plupart des glurges, la publicité routière ci-dessus s’adresse aux hommes, et pour cela va s’appuyer sur le très fort Investissement Paternel (on dit aussi : “Investissement Parental Mâle” = IPM) que montre l’espèce humaine (voir section 3 ci-après), qui s’étend aux enfants des autres[1]. Cet appui sur un programme profond est nécessaire pour engendrer l’émotion

Pour créer un glurge efficace, il  faut :

  1. S’appuyer sur ce qui engendre le plus l’émotion, c’est-à-dire ce qui est le plus profond en nous, et tout ce qui touche aux enfants sera particulièrement adapté. Les thèmes à mettre en avant sont donc :

    • Les enfants (idéalisés comme purs et innocents)
    • L’altruisme (générosité exceptionnelle, …)
    • La peur des parasites (comme beaucoup de films d’horreur, voir Lettre 1)
    • Pour cibler plus particulièrement les femmes : l’investissement de l’homme (à haut statut) dans le couple et ses enfants à elle
  2. Raconter une histoire (voir Lettre 4 et la section 4 ci-après)

Limites

L’utilisation des glurges en publicité n’est cependant pas toujours possible, et sera le plus souvent inefficace. La raison en avait été très bien résumée par Ryan Holiday, cité Lettre Neuromonaco 36 :

“Les choses doivent être négatives, mais pas trop. Le désespoir ne nous pousse à rien. La pitié, l’empathie nous poussent à faire quelque chose, comme s’éloigner de l’ordinateur pour agir. Mais la colère, la peur, l’excitation ou le rire, eux, nous incitent à partager. Ils nous poussent à faire quelque chose qui nous fait sentir comme si nous avions vraiment agit, quand en réalité nous n’avons fait que contribuer à ce qui n’est probablement qu’une conversation superficielle et sans le moindre intérêt.”
Holiday (2012) p 64

Il faudra un suivi pour déterminer si la publicité de Nouvelle Zélande a eu, ou non, un impact : elle aura su déclencher l’émotion en touchant des programmes très profonds, mais ne se traduira pas nécessairement en action (ici : rouler moins vite).

Extensions

Sans qu’on puisse les appeler stricto senso des glurges, des appels à l’action basés sur les mêmes principes se multiplient sur les réseaux sociaux, comme celui-ci (qui n’est même pas le pire…) :

Facebook

L’espoir ici est que la personne ayant partagé un tel message s’y sente engagée (technique du doigt dans l’engrennage) ce qui la rendra plus à même de faire des dons pour financer les associations spécialisées…

Une autre utilisation des mêmes principes est utilisée par les sites pièges à publicité, comme récemment pour l’accident de Michael Schumacher :

Piege

Le but est d’amener la personne sur une page comprenant de la publicité, et l’y obliger (par un code caché) à partager sur les réseaux sociaux la page pour pouvoir visionner la vidéo (qui souvent n’existe même pas), ce qui permettra que d’autres personnes viennent voir les publicités, et…

Notes

  1. Il y a une limite : un enfant a plus de risques d’être tué par ses beau-parents que par ses parents génétiques (c’est “l’effet cendrillon“) mais on est loin de ce qui se passe chez les lions où le nouveau mâle dominant peut directement tuer les rejetons des femelles (ce qui les remettra en fécondité).

Liens


3. Ailleurs : Investissement Paternel et positionnement sexuel des filles

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Storytelling : les effets (durables) sur le cerveau

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



5. Et ne soyez jamais le premier à vous arrêter d’applaudir…

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



Share Button

Citation de cette page :

(2014) : "Lettre Neuromonaco 98: Glurges, Storytelling et Investissement Paternel". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre98.htm on 20 Dec 2014. 1144 words.

"[Lettre Neuromonaco 98: Glurges, Storytelling et Investissement Paternel](http://neuromonaco.com/lettres/lettre98.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 13 Jan 2014



Comments are closed.

Read more:
procrastinator-association-440x270
46: Procrastination : comment la vaincre

Nul doute que si vous ne souffriez plus de procrastination vous ne seriez plus un underachiever et votre vie connaîtrait...

Close