Keyser Soze (Usual Suspect)

101: Kin Selection (Sélection de la parentèle)

February 3, 2014      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



Cette semaine, l’actualité nous offre un superbe exemple d’application de l’approche évolutionniste pour répondre à un problème concret, ainsi qu’un tragique exemple de ce qui se passe quand on néglige les apports évolutionnistes.

Philippe Gouillou


1. Sochi et Keyser Söze : la méthode génocidaire

Les Jeux Olympiques d’hiver de Sochi commencent cette semaine (vendredi 7) et la grande question est celle du très fort risque d’attentat musulman.

Si l’on en croit la presse, une des méthodes utilisées pour contrer ce risque est d’origine purement évolutionniste.

Usual Suspects

Sky News a en effet rapporté fin octobre 2013 que la Russie est prête à s’attaquer aux familles des terroristes et qu’elle a lancé une grande campagne de collecte d’ADN dans les familles des Salafistes.

On ne peut que penser à la méthode génocidaire de Keyser Söze :

Verbal Kint : Alors il a montré à ces hommes ce qu’est vraiment la volonté. Il a laissé partir le dernier Hongrois. Il a attendu que sa femme et ses enfants soient enterrés et il s’est occupé du reste de la bande. Il a buté leurs enfants, il a buté leurs femmes, il a buté leurs parents et les amis de leurs parents. Il a foutu le feu aux maisons où ils vivaient et aux boutiques où ils bossaient. Il a buté les gens qui leur devaient du fric. Et là-dessus… il s’est envolé. Dans la clandestinité, personne ne l’a revu depuis. C’est devenu un mythe, un genre de père fouettard dont les malfrats parlent à leurs gosses le soir : « Fais gaffe, si tu balances papa, Keyser Söze viendra te chercher ». Personne ne croit vraiment qu’il existe.

Dave Kujan : Et vous, personnellement, vous y croyez ?

Verbal Kint : Keaton répétait tout le temps « Je ne crois pas en Dieu mais j’avoue qu’il me fait peur ». Oui, et bien moi je crois en Dieu, et la seule chose dont j’ai peur, c’est Keyser Söze.

Kevin Spacey et Chazz Palminteri, Usual Suspects (1995), écrit par Christopher McQuarrie

Kin Selection

Cette méthode est une application pratique directe de la Théorie de la Sélection de Parentèle (Kin Selection) de William Donald Hamilton (1963, 1964a, 1964b) qui explique les actes altruistes, c’est-à-dire qui viennent réduire le fitness (chances de transmettre ses gènes) :

Formellement, les gènes devraient accroître en fréquence quand :

r B > C

Où :

  • r = la proximité génétique
  • B = le gain reproductif additionnel pour le bénéficiaire de l’acte altruiste
  • C = le coût reproductif de l’individu réalisant l’acte altruiste

Wikipedia

En termes plus simples : il est génétiquement neutre[1] de mourir pour sauver 2 de ses frères, 8 de ses cousins, etc. et un terroriste peut obtenir un gain génétique (en fitness) de son sacrifice si ce dernier permet de sauver plus de deux de ses frères et soeurs (r = 1/2) ou huit de ses cousins (r = 1/8).

Keyser Söze et le gouvernement russe (si confirmé) font peur parce qu’ils viennent détruire cette possibilité de gain.

Génocider sans tuer

Keyser Söze était un exemple extrême : en fait les Russes n’auront pas besoin de tuer autant pour obtenir exactement le même effet.

On peut en effet lancer un génocide sans provoquer la moindre mort : il suffit d’empêcher les porteurs des gènes ciblés de procréer.

C’est ce que fait la justice quand elle intervient aux deux niveaux des ressources (ammendes, notamment) et de la disponibilité (prison).

Pour aller plus loin

Notes

  1. C’est bien sûr simplifié : d’autres éléments entrent en jeu, il faut prendre en compte la chance de chacun de transmettre ses gènes.

Liens

Références

Hamilton, W. (1963). The evolution of altruistic behavior. The American Naturalist, 97(896), 354–356.

Hamilton, W. D. (1964a). The genetical evolution of social behaviour. I. Journal of Theoretical Biology, 7(1), 1–16. doi:10.1016/0022-5193(64)90038-4

Hamilton, W. D. (1964b). The genetical evolution of social behaviour. II. Journal of Theoretical Biology, 7(1), 17–52. doi:10.1016/0022-5193(64)90039-6


2. Théorie du Genre : son inventeur John Money et la tragédie John-Joan

Dans Le Point du 31 janvier, Emilie Lanez fait une synthèse de l'affaire Joan-John : quand le fondateur de l'identité de genre, John Money, avait forcé un bébé au pénis brûlé à être opéré et élevé comme une fille, pour ensuite se vanter de son "succès" :

"Money est convaincu d'avoir prouvé que le sexe biologique s'efface pour peu qu'on lui inculque un autre "genre". Il publie de nombreux articles consacrés au cas "John-Joan" (c'est ainsi qu'il nomme David-Brenda), puis, en 1972, un livre, "Man – Woman, Boy – Girl". Il y affirme que seule l'éducation fait des humains des sujets masculins ou féminins. La "théorie du genre" est née."

La réalité ne correspondait évidemment absolument pas, et l'histoire s'est terminée par le double suicide des victimes (voir les liens ci-après). J’avais cité cette affaire dans les premières pages de “Pourquoi les femmes des riches sont belles (2003-2010)“.

Le Point rajoute en encadré la synthèse du documentaire de Harald Eia qui était la vidéo de la Lettre 60.

Liens

Image : copie-écran de l'article du Point.


3. Langage et pouvoir au Kremlin

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Démographie : Carte de la richesse en France

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



5. Segmentation : Alcool et politique

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



Share Button

Citation de cette page :

(2014) : "Lettre Neuromonaco 101: Kin Selection (Sélection de la parentèle)". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre101.htm on 20 Dec 2014. 1361 words.

"[Lettre Neuromonaco 101: Kin Selection (Sélection de la parentèle)](http://neuromonaco.com/lettres/lettre101.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 03 Feb 2014



Comments are closed.

Read more:
pink-sherbet-femme-4621757204_4639bc4e1a_z-600x400
66: Votre visage vous trahit

Il n'y a pas que la beauté qui compte : notre cerveau montre une extraordinaire capacité à détecter à partir d'un...

Close