watches-600x400

113: La mémoire incarnée

April 28, 2014      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



Les expériences de "sortie du corps" démontrent l'efficacité de la technique consistant à reprendre la même position corporelle pour raviver un souvenir.

Aussi : on sait déterminer l'intelligence d'un autre à partir de son visage et on sait même comment faire pour être perçu comme plus intelligent !

Philippe Gouillou


1. La mémoire incarnée

En décembre 2011, Ed Yong avait publié dans Nature un article présentant les travaux de H. Henrik Ehrsson sur l’illusion de sortie du corps par l’utilisation de la vidéo[1]. L’image ci-dessus (extraite de l’article) montre une des techniques employées : alors que l’individu testé voit son dos sur des lunettes, l’expérimentateur lui donne un coup sur le torse en même temps qu’il fait un mouvement équivalent vers la caméra, ce qui donne l’illusion au testé que son corps se situe derrière lui, quelque part entre sa position réelle et la caméra.

Environ 4 personnes sur 5 sont sensibles à ces illusions, et il a pu les suivre par IRM Fonctionnel :

“Henrik Ehrsson s’est rendu compte que le cortex prémoteur ventral, qui participe au guidage visuel des mouvements, est particulièrement actif chez les personnes soumises à une illusion au cours de laquelle elles croient changer complètement de corps. Olaf Blanke, de l’Université de Lausanne, en Suisse, l’un des rares autres chercheurs qui travaillent dans ce domaine, a montré que le carrefour temporo-pariétal, région du cerveau située non loin du cortex prémoteur ventral, devient actif chez les personnes qui expérimentent des illusions de sortie du corps. Il fait remarquer que les lésions cérébrales ou les tumeurs qui touchent cette zone peuvent donner aux malades une sensation de désincarnation.”
Ed Yong (traduction par Courrier International)

Ehrsson vient de cosigner avec Bergouigan et Nyberg une nouvelle étude qui démontre que l’illusion de sortie du corps perturbe la mémoire telle que mesurée une semaine après, et cela que l’illusion soit à 180° ou à 30° (cliquer sur l’image pour l’agrandir : 92 Ko) :

On remarque la ressemblance avec la technique PNL d’essayer de voir sa nuque (se sortir de son corps) pour moins ressentir certains événements. Ici cependant, les auteurs ont vérifié que le degré d’émotion ressentie était le même dans toutes les conditions.

Les IRM Fonctionnels (fMRI) ont montré que le fait de se sentir en dehors de son corps provoquait une baisse significative de l’activation de l’hippocampe postérieur gauche pendant le rappel.

Les auteurs en déduisent que l’hippocampe a aussi été atteint pendant la phase de mémorisation en illusion hors du corps :

“Ces résultats établissent que la mémoire épisodique basée sur l’hippocampe dépend de la perception du monde depuis son propre corps, et qu’une expérience dissociative pendant l’encodage bloque le mécanisme de formation de la mémoire.”
Bergouignan, L., Nyberg, L., & Ehrsson, H. H. (2014) p. 1

Application pratique

En plus de confirmer et préciser l’importance du corps dans la mémorisation, ces résultats viennent en support de la technique qui consiste à se remettre dans la même position qu’on avait lors de l’apprentissage pour se remémorer quelque chose.

Notes

  1. Cet article a été traduit en Français dans Courrier International n° 1109 (2 février 2012) : “NEUROSCIENCES • Profession : magicien chercheur

Liens

Références

Bergouignan, L., Nyberg, L., & Ehrsson, H. H. (2014). Out-of-body-induced hippocampal amnesia. Proceedings of the National Academy of Sciences. doi:10.1073/pnas.1318801111

Yong, E. (2011). Out-of-body experience: Master of illusion. Nature, 480(7376), 168–70. doi:10.1038/480168a [HTML] [PDF] [HTML VF]


2. Comment avoir l’air plus intelligent

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



3. Lettres de la semaine

Les Abonnés Premium ont reçu au cours de la semaine dernière les deux sections ci-dessus et aussi : "Les femmes plus irrationnelles ?" ; "Le cerveau des artistes" ; "Démographie : Evolution des diplômes aux USA : 1940-2009".

Cette semaine, ils recevront :

  • Lundi (déjà envoyé) : Comment battre le paradoxe du choix
  • Mardi : Management : Un chef, c'est fait pour cheffer
  • Mercredi : le mythe des 10 000 heures refuté
  • Jeudi : L'erreur de Monte Carlo
  • Vendredi : Démographie : Fantastique infographie sur The Guardian

Abonnez-vous pour les recevoir !


Share Button

Citation de cette page :

(2014) : "Lettre Neuromonaco 113: La mémoire incarnée". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre113.htm on 20 Dec 2014. 802 words.

"[Lettre Neuromonaco 113: La mémoire incarnée](http://neuromonaco.com/lettres/lettre113.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 28 Apr 2014



Comments are closed.

Read more:
Bright lights big city by Jarda
95: Les Super-Organismes

Les découvertes sur le microbiome confirment que l'être humain ne doit pas être vu comme un simple individu, mais comme...

Close