DSC_0390_Iván_Melenchón_Serrano_MorgueFile-URI-Bo0JPI-600x400

117: Précrastination vs. habitudes ?

May 26, 2014      Lettres      Philippe Gouillou      one response

Tagged with:



Un nouveau biais cognitif découvert : la précrastination (avec un é). Il laisse entrevoir énormément d'applications pratiques, en management comme en publicité.

Aussi : une découverte permet d'associer le marketing sensoriel, le marketing expérientiel et la mémorisation, et la carte des émotions incarnées.

Philippe Gouillou


1. La précrastination contre les habitudes ?

Cette Lettre est complémentaire à la Lettre Neuromonaco 46 : "Procrastination : comment la vaincre"

Entre un effort physique et un effort intellectuel, lequel allez vous chercher à minimiser ?

Rosembaum, Gong & Potts (2014) viennent d'en tester un exemple avec un résultat sans appel : même quand l'effort intellectuel est minime, on veut s'en débarrasser au plus tôt, quitte à faire plus d'efforts physiques. Ils ont même donné un nom à ce biais : la "précrastination" (noter le "é")[1].

Pour ce faire ils ont proposé aux testés de porter un seau jusqu'au bout d'un couloir. Dans certains cas le seau était proche d'eux (et donc loin du point d'arrivée) tandis que dans d'autres le seau était déjà plus avancé sur le trajet.

Résultat : les testés ont préférer attraper le seau au plus tôt malgré l'effort physique.

Rosenbaum résume :

"Notre découverte indique que quoique nos participants considéraient l'effort physique, ils considéraient aussi fortement l'effort mental. Ils voulaient compléter l'une des sous-tâches qu'ils avaient à faire, attraper le seau, de sorte à finir la tâche complète de porter le seau à son terme."
David Rosenbaum

Effet Zeigarnik

Nous retrouvons là le poids de la décision, qui avait été évoqué Lettre 114.

Mais l'explication de la précrastination est surtout à chercher du côté de l'Effet Zeigarnik (Lettre 46) : la sous-tâche occupe un espace mémoire que le cerveau cherche à libérer au plus tôt.

Les habitudes

Il existe une autre manière de se libérer le cerveau : l'habitude, qui supprime le poids de la décision et transfère le coût cognitif à d'autres zones du cerveau.

Les cobayes de Rosembaum et al. pourraient ainsi minimiser à la fois l'effort physique et l'effort cognitif, à la condition qu'ils aient plusieurs fois à porter le seau, et qu'ils choisissent au départ l'action la moins évidente pour se créer une habitude.

Cette opposition précrastination – habitudes est aussi utilisable dans l'autre sens.

Une nouvelle étude de Yalachkov, Naumer & Plyushteva, A. (2014) sur les habitudes fait la une de la presse actuellement : elle a trouvé que le choix d'utiliser la voiture plutôt qu'un transport en commun s'expliquait plus par l'habitude que par un choix rationnel, avec pour conséquence que les politiques ne parviendraient pas facilement à changer les comportements.

Le biais de la précrastination offre peut-être un angle d'action : que nous cherchions plus à limiter nos efforts cognitifs que physiques laisse penser qu'agir au niveau des sous-tâches d'un basculement aux transports en commun pourrait avoir un effet.

On peut imaginer l'action conjointe d'un côté d'une facilitation pratique de la prise des transports en commun (réduction des sous-tâches à effectuer pour qu'il y ait moins de choses à penser) et de l'autre du lancement d'une campagne de communication rappelant à la conscience toutes les sous-tâches nécessaires pour l'utilisation de la voiture ("N'oubliez pas votre vidange", "Pensez à la visite technique", "Votre contrôle technique est-il à jour ?", etc.). Il faudrait cependant faire attention à bien cibler le stress induit : en lui-même il incite au renforcement des habitudes.

Notes

  1. La lettre 46 avait donné la solution pour vaincre la procrastination (noter le "o").

Liens

Référence

Duhigg, C. (2012). The Power of Habit: Why We Do What We Do, and How to Change. (p. 400). Portsmouth, New Hampshire: William Heinemann Ltd.

Rosenbaum, D. A., Gong, L., & Potts, C. A. (2014). Pre-Crastination: Hastening Subgoal Completion at the Expense of Extra Physical Effort. Psychological Science. doi:10.1177/0956797614532657

Yalachkov, Y., Naumer, M. J., & Plyushteva, A. (2014). The compulsive habit of cars. Trends in Cognitive Sciences, 18(5), 227–228. doi:10.1016/j.tics.2014.01.008

Photo

  • Iván Melenchón Serrano. Licence Morguefile.


2. Marketing sensoriel : Odorat et Mémoire

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



3. Emotions incarnées : la carte

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Lettres de la semaine

Les Abonnés Premium ont reçu au cours de la semaine dernière les trois articles ci-dessus et aussi : "L’émotion publicitaire efficace" et "Le pouvoir des médias".

Cinq autres lettres sont envoyées cette semaine.

Abonnez-vous pour les recevoir !


Share Button

Citation de cette page :

(2014) : "Lettre Neuromonaco 117: Précrastination vs. habitudes ?". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre117.htm on 20 Dec 2014. 909 words.

"[Lettre Neuromonaco 117: Précrastination vs. habitudes ?](http://neuromonaco.com/lettres/lettre117.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 26 May 2014



One Response to “117: Précrastination vs. habitudes ?”

  1. […] Un nouveau biais cognitif découvert : la précrastination (avec un é). Il laisse entrevoir énormément d'applications pratiques, en management comme en publicité.  […]

Read more:
meteo-sensibilite-biere-france-428x383
12: Météo et Business : Il n’y a pas que sur la Côte…

La météo a-t-elle un impact sur le business ? Oui, et cela partout dans le monde...

Close