einstein-monroe-illusion-440x270

49: Le futur de la publicité ?

November 26, 2012      Lettres      Philippe Gouillou      2 responses

Tagged with:



Certaines découvertes scientifiques ne semblent pas être encore exploitées pleinement, mais laissent entrevoir des applications enrichissantes. En voici trois.

1. Illusion d’optique : le sourire de Mona Lisa

Einstein-Monroe Illusion

Selon votre distance de l’écran, la photo juste à gauche vous montrera soit Albert Einstein, de près, soit Marylin Monroe, de loin :

Marylin Monroe - Einstein - Hybrid

Il s’agit d’une image dite “hybride” et elle n’est en fait qu’une extension d’un procédé fréquemment utilisé par les peintres (exemple : “Marché d’esclaves avec apparition du buste invisible de Voltaire” de Salvador Dali en 1940).

Si l’effet ne vous paraît pas évident, Richard Wiseman a mis en ligne une version de cette illusion par Rob Jerkins, sous forme de gif animé : on y voit clairement le basculement du regard d’un côté à l’autre.

Explication

Dans Wired, Mike Olson explique :

“Nos yeux reçoivent les résolutions avec à la fois les fréquences spatiales hautes (lignes) et les basses (formes floues). En mélangeant les hautes fréquences d’une image avec les basses d’une autre, Oliva crée des images qui changent en fonction de la distance et du temps – lui permettant d’échantillonner comment les humains absorbent l’information visuelle. Il apparaît que nous percevons les traits grossiers rapidements, dans les premières 30 millisecondes, et après les détails à environ 100 ms. Nous privilégions aussi les hautes fréquences de près, et les basses de loin.”

Mona Lisa

Il existe aussi un exemple beaucoup plus ancien et beaucoup plus célèbre de cet effet. Si vous regardez le tableau en vous concentrant au niveau des yeux, la zone des lèvres, floue, paraîtra sourire beaucoup plus que si vous regardez les lèvres elles-mêmes.

Mona Lisa
(The Livingstone Lab)

Technique

The Photograph Extremist a mis en ligne ce 7 novembre un tutoriel expliquant comment générer ces images sur Photoshop. 

ll y détaille les explications sur La Joconde et y montre comment réaliser très rapidement exactement le même effet à partir de photos par l’utilisation du Flou (Gaussian Blur) et du High Pass Filter.

Remarquer que sa technique de rajouter un calque supplémentaire (avec masque) permet de limiter l’effet à une zone précise, ce qui offre une image parfaitement correcte (il n’y a pas le flou global de l’exemple Einstein-Monroe).

Application pratique

On peut facilement imaginer des panneaux d’affichage le long des routes dont le message changerait avec l’approche. Cela a peut-être déjà été fait mais je n’ai pas trouvé d’exemple.

Liens

Image :Marylin Einstein” by Dr. Aude Oliva (créée pour “Hybrid images: Now you see them…”  by Gregory T. Huang. Newscientist Magazine issue 2597. 31 March 2007)


2. On peut prédire quelle image sera mémorable

Isola et al (2011)

Isola et ses collègues (dont Aude Oliva citée ci-dessus) ont demandé à 375 personnes de visualiser un grand nombre d’images et d’indiquer quand elles les avaient déjà vues (en moyenne chaque image a été vue par 78 participants).

Ils en ont construit un “score de mémorabilité” définit comme  “le pourcentage de détection correcte par les participants”. Ils ont trouvé :

  • Le score de mémorabilité moyen était d’un peu plus des 2/3 : 67,5% (SD = 13,6%)

  • Le taux de faux négatif était de 10,7% (SD = 7,6%) et ils estiment que le taux de faux positif n’est pas plus élevé, ce qui leur fait considérer que leur score est une bonne mesure de la mémorisation (p. 147)

  • Ce qui augmentait le score étaient les objets et les scènes sémantiques (pas les objets simples) :

    “Les personnes, les intérieurs, les avant-plans et les objets de taille humaine ont tendance à contribuer positivement à la mémorabilité ; les extérieurs, les grand angles, les arrière-plans et les scènes naturelles tendent à contribuer négativement à la mémorabilité.”

Isola et al. (2011)

Et au final ils ont obtenu un bon taux de prédiction de mémorabilité avec des techniques informatiques existant déjà.


3. La vitesse des langues

Pellegrino, Coupé et Marsico

Les différentes langues sont-elles différentes en termes d’efficacité à transmettre l’information ? La question est extrêmement complexe mais dans un article de Pour la Sciences d’octobre 2012, Pellegrino, Coupé et Marsico y ont partiellement répondu de manière intéressante.

Leur méthode a été de décomposer chaque langue en syllabes, de compter le nombre total de syllabes et à partir de là estimer quel pourcentage de chances une syllabe peut apparaître à chaque moment, c’est-à-dire l’information (au sens de Shannon) apportée par cette syllabe. Par exemple : une syllabe prononcée en Japonais, qui ne comprend 416 syllabes, est beaucoup moins rare et donc apporte beaucoup moins d’information qu’une syllabe prononcée en Anglais qui en comprend près de 8000 syllabes.

Ce n’est bien sûr pas aussi direct : dans chaque langue la probabilité d’apparition d’une syllabe ne dépend pas que de sa fréquence, mais des syllabes qui précèdent : la syllabe suivant “catastrophi” sera nécéssairement “que” (aucune information) et la suivante soit inexistante, soit “ment” (50%).

En prenant en compte ces contraintes, les auteurs ont comparé 7 langues et ont trouvé que le temps nécessaire à transmettre la même quantité d’information était identique dans chaque langue, tout simplement parce que les langues nécessitant l’emploi de beaucoup de syllabes sont parlées plus rapidement.

Lien :


4. Publicité mensongère : jusqu’où aller ?

MaquillageMyfox8 rapporte que Jian Feng a gagné son procès contre son ex-femme ($120 000).

Jian Feng avait porté plainte contre sa femme après la naissance de leur fille qui était laide. Face à ses accusations d’infidélité, sa femme avait du lui avouer que leur fille ressemblait à ce qu’elle était elle-même avant de dépenser $100 000 en chirurgie esthétique.

Contrairement à ce que dit l’article (et la majorité des commentaires des lecteurs en dessous), la question n’est pas la laideur de la femme, mais la publicité mensongère. 

Ce n’est pas un cas unique : dans certains pays où les mariages sont souvent arrangés, il arrive que la plus belle des filles soit mariée en dernier parce qu’elle permet de marier ses soeurs en étant promise à chaque nouveau prétendant … qui ne découvre la supercherie que le jour du mariage. Là aussi les plaintes sont rares.

La femme de Jian Feng avant et après chirurgie :

Chirurgie Esthetique = Publicite Mensongere

Pour rappel : une femme très bien habillée, maquillée, aux cheveux décolorés et au nez visiblement refait s’était un jour plainte à la télévision “du manque d’honnêteté des hommes“…

Lien : “Chinese man sues wife for being ugly, wins lawsuit” by Ryan Sullivan. Myfox8. October 26, 2012,


5. Video : Logorama

Logorama

Présentation sur Wikipedia FR :

“Logorama est un court métrage d’animation français, réalisé par le studio H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain) en 2009. Le film détourne près de 3 000 logos, utilisés pour constituer à la fois les personnages et le décor dans lequel ils évoluent. Le récit met notamment en scène une course-poursuite entre des policiers à l’effigie de Bibendum, figure historique de la marque Michelin, et, dans le rôle du gangster, Ronald McDonald, mascotte des restaurants McDonald’s.

(…)

Ce court métrage réussit un quadruplé prestigieux avec un Oscar, un César et des prix à Cannes et à Clermont-Ferrand.”

Si vous trouvez le film trop caricatural, remarquez quand même que vous avez reconnu la majorité des logos, exactement comme indiqué dans la lettre 40.1. (“Les publicités nous rendent-elles idiots ?) :

Logos vs Nature

Vimeo: Logorama (16’01”)


6. Articles cités

Isola, P., Xiao, J., Torralba, A., & Oliva, A. (2011). What makes an image memorable? Cvpr 2011, 145–152. doi:10.1109/CVPR.2011.5995721

Oliva, A., Torralba, A., & Schyns, P. G. (2006). Hybrid images. ACM SIGGRAPH 2006 Papers on – SIGGRAPH  ’06, 527. doi:10.1145/1179352.1141919


Share Button

Citation de cette page :

(2012) : "Lettre Neuromonaco 49: Le futur de la publicité ?". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre49.htm on 20 Dec 2014. 1493 words.

"[Lettre Neuromonaco 49: Le futur de la publicité ?](http://neuromonaco.com/lettres/lettre49.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 26 Nov 2012



2 Responses to “49: Le futur de la publicité ?”

  1. Alexis Mandre says:

    Je me demande toujours où et comment vous trouvez tous vos exemples à chaque fois ! Les vidéos et images sont super intéressantes, mais je ne les ai jamais vues buzzer sur internet !

Read more:
power-struggle-440x270
39: Les Critères de dominance

L'analyse des critères de dominance, qui déterminent la hiérarchie dans un groupe, est une façon enrichissante d'approcher et de comprendre...

Close