China Demography

64: Le poids démographique

March 25, 2013      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



Les découvertes en psychologie ne permettent pas seulement d’améliorer son marketing et sa communication mais aussi de mieux appréhender les grandes évolutions de notre environnement. Une recherche en cours en Chine en offre un exemple intéressant.

Cette lettre est complémentaire aux lettres 38 (Le marketing du QI) et 44 (Urbanisation : le pouvoir des villes).

1. Le QI des chinois

China

Comment un homme du village pourrait-il affirmer que sa famille a été pauvre pendant 3 générations ? Si un homme est pauvre, alors son fils ne peut pas se marier, et si son fils ne se marie pas, il n’y a pas de troisième génération.
Un paysan chinois cité par Crook (1959), lui-même cité par Ron Unz (11 mars 2013)

La Lettre 38 avait montré que l’avenir se caractérisera par une distinction des pays en 3 groupes (avec apparition d’un groupe intermédiaire entre le 1/3 monde et le 1er monde actuels) et que le QI moyen aura une influence grandissante sur l’appartenance à un groupe ou un autre.

Dans un long article extrêmement intéressant du 11 mars 2013, Ron Unz remarque que la Chine s’est réveillée et que jamais dans l’histoire un pays n’a connu une telle croissance économique :

GDP: China vs USA

Comment expliquer un tel succès ?

La sortie du communisme ne suffit pas, et la Chine souffre même encore de multiples entorses aux règles économiques, qui auront peut-être des conséquences dramatiques[1]. De plus le succès de l’Asie du Sud Est n’est pas qu’économique mais global, comme le montrent les 5 premières places au test international PISA en 2009 (source : Wikipedia) :

PISA Maths 2009

(France : 22ème place avec 497)

Ron Unz avait prédit ce succès dès 1983[2] à partir d’une simple analyse évolutionniste : la natalité différentielle basée sur la richesse. Il remarque :

  • La complète égalité en droits de l’immense majorité de la population (Ron Unz compte moins de 2% de privilégiés et de rejetés, le féodalisme avait été supprimé un millénaire avant la Révolution Française) associée à une très forte inégalité économique a créé “le système de libre marché le plus débridé connu dans l’histoire“.

  • L’infanticide des filles était le plus fort moyen de contrôle des naissances et provoquait à l’âge du mariage un manque de 10 à 15% de femmes

  • La répartition égalitaire entre les héritiers obligeaient ceux-ci à débuter avec une fraction de la richesse paternelle.

En conséquence la compétition recommençait à chaque génération avec une très forte sélection et ceux qui échouaient disparaissaient rapidement du pool génique :

“Les membres d’une famille ayant réussi ne pouvaient maintenir leur position économique au cours du temps que si dans chaque génération suffisamment de richesse supplémentaire était extraite de leurs terres et de celles de leurs voisins au travers d’une forte intelligence, d’un sens aigu du business, d’un dur travail et d’une grande vigilance. La pénalité pour une erreur majeure de business ou un manque d’effort était l’extinction personnelle ou reproductive.”
(Ron Unz)

Résultat après plus d’un millénaire : le QI moyen en Chine est estimé à 106, soit 9 points supérieur (+ 0,6 écart-type) à celui de la France[3].

Au tour de l’eugénisme ?

BGI Cognitive Genomics[4] a lancé un énorme programme de séquençage génétique de plus de 2 000 personnes à très haut QI[5] afin de trouver les gènes influant sur l’Intelligence Générale (Facteur g).

Geoffrey Miller (déjà cité Lettres 11 et 34) fait partie des hauts QI étudiés et il a répondu à une interview de Vice où il affirme que l’objectif de BGI est la sélection d’embryons et que l’impact sera majeur. Contrairement à l’impact des circonstances sur une longue période décrit par Ron Unz, il s’agirait là véritablement d’eugénisme[6] :

“Et après quelques générations, ils seraient capables de multiplier de façon exponentielle l’intelligence de la population.
Exact. Même si ça ne stimule le QI de l’enfant que de 5 points en moyenne, cela fait une énorme différence en terme de productivité économique, de compétitivité du pays, du nombre de brevets qu’ils obtiennent, comment leurs entreprises sont gérées et à quel point leur économie est novatrice.”
(Vice FR)

Déjà, fin 2012, Geoffrey Miller avait publié dans Edge sur sa participation au projet chinois :

“L’ensemble de gènes finira pas être trouvé – mais sera probablement utilisé principalement en Chine, pour la Chine. Potentiellement, les résultats permettraient à tous les couples chinois de maximiser l’intelligence de leurs enfants en sélectionnant parmi leurs propres oeufs fertilisés celui ou ceux qui ont la plus forte chance de montrer la plus haute intelligence. Du fait de la loterie génétique mendélienne, les enfants nés au sein d’un couple diffèrent typiquement de 5 à 15 points de QI. Donc cette méthode de “sélection d’embryon avant implantation” pourrait permettre au QI de chaque famille chinoise d’augmenter de 5 à 15 points par génération. Après deux générations, c’en sera fini de la compétitivité globale de l’Occident.
(Edge – mise en gras ajoutée)

Geoffrey Miller a raison sur l’importance qu’aurait un tel écart, mais ses prédictions apparaissent beaucoup trop exagérées[7] :

  • Enormément de gènes ont un impact sur le QI, chacun ayant un impact très faible : la sélection sera extrêmement difficile ;

  • L’impact moyen maximum théorique (ie: si la sélection est parfaite et l’écart est 100% d’origine génétique) ne pourra être que de la moitié de l’écart constaté au sein des fratries ;

  • Les différences de QI au sein d’une fratrie ne sont pas 100% génétiques[8] : la simple sélection d’embryons ne suffira pas à atteindre cet impact maximum théorique.

Donc, si le projet est un succès et que son but est bien la sélection d’embryons, il ne faudra pas espérer 5 à 15 points par génération mais très probablement beaucoup moins. Il faudra donc plusieurs générations avant que son impact soit supérieur à ce qu’on sait déjà faire avec des médicaments…

Pour aller plus loin

Il n’y a pas que le QI et la liberté économique, de nombreux autres critères démographiques ont un impact sur la réussite des sociétés :

  • Le ratio [Hommes de 15 à 30 ans] / [Hommes plus âgés] est le meilleur prédicteur des conflits coalitionnels : guerres, émeutes, … (Mesquida & Wiener, 1996 et 1999 ; synthèse sur Evopsy)

  • Ashraf & Galor (2011) ont lié la réussite économique actuelle à la diversité génétique lors de l’histoire : il en fallait suffisamment (pour aider la créativité) mais pas trop (pour éviter la perte de confiance et les conflits internes). La diversité génétique expliquerait 16% de la variance du PIB. Voir Science Etonnante qui synthétise le débat provoqué par cet article.

  • Parmi les très nombreux critères ayant eu un fort impact évolutif en Europe : le Manorialisme (voir HBD Chick), le type de nuptialité (voir Lettre 15 : la Ligne de Hajnal) et la Peste Noire (1347-1352 : entre 30% et 50% de la population européenne tuée).

  • Clark (2007) avait trouvé qu’au cours des siècles en Angleterre les riches avaient remplacé les pauvres et que cette mobilité descendante avait été déterminante pour la Révolution Industrielle.

Notes

  1. Exemple : un certain nombre de gratte-ciels chinois ont été construit avec du sable de mer (moins cher que le sable de rivière) qui contient des composants corrosifs qui attaquent les structures en fer. Il y a donc un risque d’écroulement (Wired UK).

  2. Ron Unz avait développé sa théorie en 1983 mais n’avait à l’époque pas osé la publier. Son article actuel (11 mars 2013) est une mise à jour de son article d’origine, qu’il avait finalement mis en ligne en 2011 (Téléchargeable en format PDF).

  3. Rappel : le QI moyen de la population est encore plus corrélé au PIB que le degré de liberté économique. Voir par exemple : Lynn & Vanhanen, 2002 et 2012.

  4. BGI (anciennement : Beijing Genomics Institute), Shenzen, a presque 5 000 employés et a levé 1,6 Milliards de dollars.
    Steve HSU (University of Oregon et BGI) a présenté l’étude en février 2013 lors d’un séminaire à la Michigan State University : la vidéo est sur Youtube (“Genetic Architecture of Intelligence” – 1h33’32”) et son support de présentation est téléchargeable (PDF : 1,6 MB).

  5. BGI cherche toujours des volontaires : les critères de sélection sont à https://www.cog-genomics.org/volunteer

  6. Dans son sens originel, l’Eugénisme couvrait beaucoup plus que la simple transmission génétique (dont les mécanismes n’étaient pas encore connus) : l’eugénisme était tout programme permettant d’avoir des enfants en meilleure santé. La sélection naturelle n’ayant pas de but n’est par définition pas eugénique.
    Selon Geoffrey Miller (Vice FR) il y a une énorme différence culturelle face à l’eugénisme entre les US et la Chine : les Chinois sont pour tout ce qui offrira de meilleurs gènes à leurs enfants alors que les Américains sont partagés.

  7. Sur les forums et listes spécialisées, plusieurs commentateurs imaginent que Geoffrey Miller a exagéré exprès pour faire peur et ainsi encourager la mise en place d’un projet équivalent aux US.

  8. La dernière estimation publiée a trouvé que 1,7 millions de marqueurs ADN suffisent à expliquer 66% de l’héritabilité et cela en ne mesurant que les effets additifs (Plomin et al., 2013) et Steve Hsu se base aussi sur 0,60 (voir note 4).

Liens :

Images : La photo d’enfants chinois est extraite de l’article d’Aleks Eror (Vice) et le graphique de l’article de Ron Unz (The American Conservative).


2. La démographie chinoise

Rotating Snakes Illusion (Small)

Démographiquement, la Chine ne se caractérise pas uniquement par son QI moyen mais aussi par les impacts de la très forte pression de ces dernières décennies pour un enfant unique.

Et ceux-ci sont énormes :

  • Modification des rapports humains et de la personnalité : Cameron et al. (2013) ont trouvé que les enfants uniques chinois “ont moins confiance et sont moins fiables, évitent plus le risque, sont moins enclins à la compétitions, sont plus pessimistes et moins consciencieux“.

  • Modification des rôles des sexes, comme le montre un rapport de McKinsey :

    “Des femmes de plus en plus indépendantes :
    La politique de l’enfant unique, et l’importance que de nombreux couples placent toujours sur avoir un fils, a créé un déséquilibre de genre. En 2020, il y aura 13 millions de plus d’hommes que de femmes entre 25 et 34 ans. En dépit de ce biais historique pour les enfants mâles, les femmes jouent un rôle croissant dans l’économie. Leur participation dans le monde du travail est déjà haute – 67% à comparer à 33% en Inde, 48% au Japon, 52% à Hong Kong et 58% aux USA en 2009. La politique de l’enfant unique a libéré de nombreuses femmes de la charge de grandes familles, ce qui indique que leur participation va encore s’accroître.”
    Atsmon et al. (2012, p. 18)

  • Bouleversement de la pyramide des âges : le vieillissement de la population chinoise devrait devenir dramatique d’ici une dizaine d’années.

  • “Bare Branches”[1] : le sex-ratio[2] est totalement biaisé et de nombreux hommes ne pourront trouver à se marier, laissant des “branches nues”, sans fruits (enfants), comme c’était le cas dans la Chine décrite par Ron Unz.

Les Balinghou

I’d rather cry in a BMW than laugh on a bicycle
Ma Nuo, participante à une émission de rencontres, en 2010

Et la Chine a vécu en même temps une autre révolution : la sortie de la pauvreté par la sortie du communisme.

Sur Aon Magazine, James Palmer décrit un gouffre infranchissable entre les générations nées d’avant 1980, qui avaient connu la faim, et celles d’après (les “Balinghou”), qui vivent dans un monde de smartphones et d’hypermarchés.

Mais il remarque aussi que certaines choses sont restées de l’époque communiste (notamment la corruption endémique) et qu’on retrouve les mêmes contraintes que celles décrites pas Ron Unz :

“Il est virtuellement impossible, au sein de la classe moyenne urbaine, de se marier sans que la famille fournisse un nouvel appartement au couple”
James Palmer

La pression sélective se poursuit…

Notes

  1. En chinois : “guang gun-er” ou “guanggun”, “guangguer”, “guanguen”. En anglais on lit aussi “bare sticks” (batons nus).

  2. Nombre d’hommes pour 100 femmes. Un sex ratio de 117 signifie donc qu’il y a 117 hommes pour 100 femmes. L’OSR (“Operational Sex Ratio“) correspond lui au nombre de femmes non accouplées sur le nombre d’hommes non accouplés, aux âges de fécondité.

Liens

Image : Pyramide des âges de la Chine en 2009. Wikipedia.


3. L’explosion du célibat

Rotating Snakes Illusion (Small)

La Lettre42 (Guerre des sexes : la fin ?) avait signalé que Faith Popcorn avait totalement inversé ses prédictions entre 2011 et 2012 (en passant d’un monde asexué à un monde féminin) et conseillé d’attendre 2013.

Ces prédictions attendues sont maintenant téléchargeables (PDF) et elles sont beaucoup moins risquées : Faith Popcorn prévoit la montée du “solo citoyen”, c’est-à-dire la toute puissance du célibataire[1].

Traduction de l’introduction

“Comme l’égalité du mariage a évolué au cours de l’année dernière nous sommes devenu beaucoup plus conscient d’un groupe négligé : les célibataires. C’est officiel. La famille nucléaire a disparu. Dans la dernière décennie, les foyers célibataires ont augmenté de 30% dans le monde. En 2020, il y en aura 331 millions dans le monde. Les USA seront leaders avec 36,3 millions, suivis par le Japon avec 31,6 et la Chine avec 18,2. Les célibataires sont de toute nationalité, âge, religion, orientation sexuelle et genre. Mais ils ont une chose en commun. Ils vivent inconfortablement et ignorés dans un monde pour personnes mariées. En 2013, tout change.”

Remarques

  • Le mariage est un contrat économique (l’amour est un luxe !). De plus en plus, l’Etat Providence remplace le rôle de l’homme et si l’on rajoute la très forte réduction mondiale de la pauvreté, le mariage apparaît de moins en moins nécessaire pour survivre. Une forte crise renverserait la tendance.

  • Les chiffres qu’elle fournit dans son introduction montrent que c’est le Japon qui sera le plus célibataire : les Japonais sont 11 fois moins nombreux que les Chinois, et 2 fois moins que les Américains. Une estimation en pourcentage[2] donne donc : Japon : 25% ; USA : 10% ; Chine : 1,2%. Ce chiffre chinois apparaît très faible vu la différence de sex-ratio.

  • Elle a raison de souligner que les dépenses des célibataires ne sont pas les mêmes (plus de dépenses liées au statut et à la mise en valeur personelle) et qu’elles auront un impact croissant sur l’économie.

Note

  1. “Single-Arity” est un mot valise : “single” signifie célibataire, “singularity” signifie “singularité”.

  2. Attention, pour ce calcul les chiffres utilisés sont de 2025 et pas de 2020 (source : Wikipedia EN). Chine : 1 458 ; USA : 352 ; Japon : 126.


4. Ailleurs : la carte la plus précise d’Internet

Carna Botnet : Internet mondial
(cliquer sur l’image pour le Gif animé (9 MB))

Un chercheur anonyme a hacké 420 000 serveurs (à la fois) sur une longue période de l’année 2012 pour construire une carte mondiale de l’Internet et il a mis ses données brutes et ses analyses dans le domaine public.

La carte ci-dessus est une copie écran d’un Gif animé montrant l’utilisation d’Internet au cours de 24 heures (de bleu signifiant faible à rouge signifiant maximum). Ici le jour s’est déjà levé sur l’Italie mais pas encore sur la France, et l’Extrême-Orient rentre dans la nuit : l’image complète montre bien le passage du soleil.

Cette carte est bien sûr à rapprocher de celle montrant la terre la nuit :

Earth by Night
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Liens :


5. Video TED : Tali Sharot : le parti-pris de l’optimisme

La Lettre 27 (Recrutement et Principe de Peter Inversé) avait parlé de l’optimisme : il est un excellent critère de recrutement… à la condition de ne pas le confondre avec le narcissisme. Cette conférence de Tali Sharot y aidera.

Il est intéressant de noter que le biais d’optimisme peut être supprimé par une simulation trans-crânienne du cerveau, mais pas par sa conscientisation : comme pour les illusions d’optiques, savoir qu’on a une illusion ne supprime pas celle-ci. Aussi Tali Sharot prône la connaissance pour pouvoir compenser intellectuellement.

TED : Tali Sharot : le parti-pris de l’optimisme – Février 2012 (VOST – 17’41”)


6. Articles cités

Ashraf, Q., & Galor, O. (2011). The “Out of Africa” Hypothesis, Human Genetic Diversity, and Comparative Economic Development. SSRN Electronic Journal. doi:10.2139/ssrn.1836790

Atsmon, Y., Magni, M., Li, L., & Liao, W. (2012). Meet the 2020 Chinese Consumer. McKinsey Consumer & Shopper Insights (pp. 1–44).

Cameron, L., Erkal, N., Gangadharan, L., & Meng, X. (2013). Little emperors: behavioral impacts of China’s One-Child Policy. Science (New York, N.Y.), 339(6122), 953–7. doi:10.1126/science.1230221

Clark, G. (2007). A Farewell to Alms: A Brief Economic History of the World (p. 432). Princeton University Press.

Gouillou, P. (2010). Pourquoi les femmes des riches sont belles : programmation génétique et compétition sexuelle (2° ed., p. 238). Louvain: De Boeck.

Lynn, R., & Vanhanen, T. (2002). IQ and the Wealth of Nations (p. 320). Praeger Publishers. Retrieved from http://www.amazon.com/IQ-Wealth-Nations-Richard-Lynn/dp/027597510X

Lynn, R., & Vanhanen, T. (2012). National IQs: A review of their educational, cognitive, economic, political, demographic, sociological, epidemiological, geographic and climatic correlates. Intelligence. doi:10.1016/j.intell.2011.11.004

Mesquida, C.G., & Wiener, N. I. (1996). Human collective aggression: A behavioral ecology perspective. Ethology and Sociobiology, 17(4), 247–262. doi:10.1016/0162-3095(96)00035-0

Mesquida, Christian G, & Wiener, N. I. (1999). Male Age Composition and Severity of Conflicts. Politics and the Life Sciences, 18(September), 181–189.

Plomin, R., Haworth, C. M. a., Meaburn, E. L., Price, T. S., & Davis, O. S. P. (2013). Common DNA Markers Can Account for More Than Half of the Genetic Influence on Cognitive Abilities. Psychological Science. doi:10.1177/095679761245795

Popcorn, F. (2010). 2011: The Year of En-Gen. Brain Reserve’s Predictions, (December), 1–5.

Popcorn, F. (2012). 2012: The She-Change. Brain Reserve’s Predictions, (January), 1–4.

Popcorn, F. (2013). 2013: Single-Arity. Brain Reserve’s Predictions, (January), 1–8.


Share Button

Citation de cette page :

(2013) : "Lettre Neuromonaco 64: Le poids démographique". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre64.htm on 20 Dec 2014. 3424 words.

"[Lettre Neuromonaco 64: Le poids démographique](http://neuromonaco.com/lettres/lettre64.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 25 Mar 2013



Comments are closed.

Read more:
mpi-creativity-demography-usa-440x270
44: Urbanisation : le pouvoir des villes

L'urbanisation ne permet pas que des économies d'échelles : plus d'habitants c'est surtout plus de richesse, plus de productivité, plus...

Close