woodysworld1778-1657143615-1657143615_fb41d11598_o-600x400

80: Comment sortir de la compétition sexuelle

September 2, 2013      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



La compétition sexuelle est partout, mais il est possible de créer des environnements où son impact est limité. Heureusement : dans certaines circonstances c’est notre vie qui est en jeu.

Premium : on peut prédire la réussite future dès 13 ans, le modèle cerveau droit – cerveau gauche est de plus en plus attaqué, et ceux qui se couchent tard ne sont peut-être pas à embaucher…

Accès Premium

Abonnez-vous pour avoir accès aux sections premium et à l’ensemble des archives : Abonnement individuel trimestriel ou Abonnement société au choix !


1. Code de la Route et Compétition Sexuelle

Pub Avocat

« Il a quatre laquais »
Blaise Pascal

Tous les jours, la majorité d’entre nous nous retrouvons dans un environnement d’hyper compétition, non prévu par la sélection naturelle, à devoir interagir avec un nombre de personnes dépassant largement la limite de Dunbar, obligés de déterminer des dizaines ou centaines de fois qui doit passer devant, le tout avec une arme léthale entre les mains.

Combien de morts ? Quelques-uns, mais finalement très peu : le plus surprenant est que nous consacrons la plus grande part de notre attention et de nos capacités à ne pas blesser qui que ce soit.

Comment est-ce possible ?

La préséance

La question de la préséance est un défi essentiel : elle expose à tous la hiérarchie, l’élément fondamental de la compétition sexuelle. Comment faire pour déterminer qui va dominer ? Faut-il un conflit à chaque rencontre ? Faut-il se fier à des signes comme le sourire qui montrera la soumission (Kraus & Chen, 2013 : voir Lettre 79) ?

Blaise Pascal (citation ci-dessus) avait donné une solution simple et montré son intérêt à éviter les conflits : si X a quatre laquais c’est qu’il est plus riche que moi qui n’en ai que deux, or la règle est de laisser la priorité au plus riche, il n’est point besoin de conflit, je dois me soumettre.

Cette règle peut paraitre ridicule, on peut critiquer sa pertinence, mais le point essentiel est qu’elle existe et est acceptée, c’est-à-dire que les humains sont capables de se soumettre à une règle arbitraire qui va se substituer à la compétition.

La route

Sur la route la question de la préséance (qui doit passer en premier) est beaucoup plus importante que dans la situation décrite par Pascal : non seulement il y a énormément plus d’interactions, mais celles-ci sont extrêmement rapides (il y en a souvent plusieurs par seconde) et elles présentent un risque mortel.

Mais là aussi il y a une règle, tout aussi arbitraire et sujette à discussion, qui va déterminer la priorité : le Code de la Route. Et là aussi, quels que soient les débats à son sujet, la règle est très efficace.

Nous parlons de quelque chose qui nous est quotidien mais qui est incroyable : des dizaines (voire des centaines ou milliers) d’interactions qui sont profondément liées à la compétition sexuelle, c’est-à-dire qui ont un impact sur notre positionnement hiérarchique et au final notre fitness, sont déterminées par une règle arbitraire qui nous est imposée, et nous nous y soumettons, alors même que nous avons précisément en main une arme suffisamment mortelle pour combattre efficacement.

Le véhicule support de compétition

Ce n’est pas que la Compétition Sexuelle aurait été totalement supprimée de la conduite sur route, au contraire : le véhicule apparaît comme une extension de la personne, qui la représente totalement. On remarque notamment :

  • Le modèle de voiture a un impact déterminant en séduction (tous les hommes étant passés d’une voiture de luxe à une voiture standard le savent…)

  • La voiture est un excellent support de paréidolie (tendance à voir des visages : explications Lettre 66) : la convivialité (“friendliness”) est perçue dans la grille de la voiture (~ bouche) alors que l’agressivité est perçue à la fois par les phares (~ les yeux) et la grille (Landwehr, McGill & Herrmann, 2011, déjà présentée Lettre 67).

  • Ruback & Juieng (1997) ont montré que les conducteurs libèrent plus vite une place de parking si une voiture de luxe l’attend que si c’est une voiture standard, et dans le sens inverse les conducteurs laissent plus de temps à une voiture de luxe pour sortir d’une place qu’à une voiture standard.

  • Piff et al. (2012) ont montré que les riches ont un comportement moins éthique sur la route.

  • Roberts & Indermaur (2008) ont montré que les conflits sont plus fréquents et plus violents entre personnes se ressemblant, notamment en termes de niveaux hiérarchiques (on parle d’homogamie).

La compétition sexuelle est présente sur la route.

Le rôle du Code de la Route

Malgré cela, dans les pays où le Code de la Route est suffisamment respecté, en dehors de quelques cas exceptionnels les priorités seront fixées indépendamment du luxe du véhicule ou de qui le conduit et seront suivies par (presque) tous sans que cela ait le moindre impact sur les hiérarchies (le chef laissera passer le subordonné s’il a priorité selon le Code).

L’explication est qu’il y a quelque chose de plus fort encore, une dominance supérieure, à laquelle tout le monde ne peut que se soumettre : l’Etat, par sa toute puissance, impose un Code de la Route qui s’impose à tous.

En d’autres termes, l’humain, apprivoisé voire pacifié (Lettre 79), est capable de se soumettre à une règle culturelle arbitraire en la prenant comme une partie de l’environnement.

En résumé : le Code de la Route ne sert pas qu’à fixer les priorités, son rôle principal est d’extraire la compétition sexuelle du comportement sur la route.

Les conditions nécessaires

Plusieurs conditions sont nécessaires pour que le Code de la Route puisse avoir cet effet, dont :

  1. La justice et la probité : les règles imposées doivent être perçues comme cohérentes avec le système de valeurs global et pas comme visant juste à assurer le pouvoir et/ou l’enrichissement de certains[1].

  2. L’autorité : il doit être perçu que ceux qui ne suivent pas les règles seront punis. Une autre approche ne ferait qu’activer les programmes de conflits pour remplacement du dominant.

Application pratique

Cet effet n’est pas limité au Code de la Route mais est général : il est toujours possible d’imposer des règles strictes qui pourront créer un espace hors compétition sexuelle (exemple : les Règlements Intérieurs). Fondamentalement, le respect de ces règles dépendra directement de leur capacité à créer un environnement hors compétition sexuelle.

Pour aller plus loin

  • La définition des critères de dominance est une caractéristique essentielle d’une culture. Ce que nous trouvons ici est que la capacité à se soumettre à des règles arbitraires est un critère de dominance : ceux qui en sont incapables sont dévalorisés.

  • Il n’est pas certain que les très fortes réductions de vitesses annoncées en France auront le moindre effet sur la mortalité mais si elles en ont, alors il y a de forts risques que l’effet sera meurtrier (ie : plus de morts), comme le montre l’expérience des USA (voir Evoweb).

  • Peut-être lié au point précédent : le fait d’avoir été contrôlé par la police incite à un comportement moins moral dans l’année qui suit (Wiley & Esbensen, 2013)

  • Lettres Neuromonaco :

Notes

  1. Exemples : l’installation de “radars pièges”, l’affaire des Ethylomètres en France, et toutes les applications de la stratégie de l’anarcho-tyrannie (voir Lettre 75).

Liens

Images

  • En haut : “MONACO 1960’s passenger sample” par Jerry “Woody” (woody1778a). Licence CC By.
  • A gauche : Publicité pour un cabinet d’avocats spécialisé divorce. Sur la plaque d’immatriculation : “Etait à lui“.

2. Prédire dès 13 ans les innovations techniques à l’âge adulte (Premium)

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



3. Actualités (Premium)

Cette section premium signale quelques découvertes récentes (qui feront peut-être l’objet de futures lettres) et autres liens intéressants.

Cette semaine: une très forte remise en cause du modèle cerveau droit – cerveau gauche et les “Oiseaux de Nuit” apparaissent dangereux pour un recrutement.

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Effet 3D facile

National Geographic - Brain Games: 3D

Trouvée sur BrainGames (National Geographic) Episode 11, cette image est la plus facile que je connaisse pour montrer un effet 3 D à quatre niveaux : il vous suffit de la fixer quelques instants en relaxant les yeux pour distinguer 4 plans de fleurs, les roses apparaissant même en relief.


5. Articles cités

Dunbar, R. I. M. (1993). Coevolution of neocortical size, group size and language in humans. Behavioral and Brain Sciences, 16(04), 681–735. doi:10.1017/S0140525X00032325

Fong, G., Frost, D., & Stansfeld, S. (2001). Road rage: a psychiatric phenomenon? Social psychiatry and psychiatric epidemiology, 36(6), 277–86. Pubmed: 11583457

Kraus, M. W., & Chen, T.-W. D. (2013). A winning smile? Smile intensity, physical dominance, and fighter performance. Emotion (Washington, D.C.), 13(2), 270–9. doi:10.1037/a0030745

Landwehr, J. R., McGill, A. L., & Herrmann, A. (2011). It’s Got the Look: The Effect of Friendly and Aggressive “Facial” Expressions on Product Liking and Sales. Journal of Marketing, 75(3), 132–146. doi:10.1509/jmkg.75.3.132

Piff, P. K., Stancato, D. M., Côté, S., Mendoza-Denton, R., & Keltner, D. (2012). Higher social class predicts increased unethical behavior. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 109(11), 4086–91. doi:10.1073/pnas.1118373109

Mieasler, L., Ladnwehr, Jan R., McGill, Ann L., Herrmann, Andreas (2011) The Face of Anthropomorphism: The Effects of Face-Like Product Design Features on Consumers’ Perceptions and Evaluations of Products. in Mieslaer, L. (2011) p 7

Roberts, L. D., & Indermaur, D. W. (2008). The “homogamy” of road rage revisited. Violence and victims, 23(6), 758–72. doi:19069566

Ruback, R. B., & Juieng, D. (1997). Territorial Defense in Parking Lots: Retaliation Against Waiting Drivers. Journal of Applied Social Psychology, 27(9), 821–834. doi:10.1111/j.1559-1816.1997.tb00661.x

Sansone, R. A., Lam, C., & Wiederman, M. W. (2010). Road rage: relationships with borderline personality and driving citations. International journal of psychiatry in medicine, 40(1), 21–9. Pubmed:20565042

Vanderbilt, T. (2009). Traffic: Why We Drive the Way We Do (and What It Says About Us) (p. 416). Vintage.

Wiley, S. A., & Esbensen, F.-A. (2013). The Effect of Police Contact: Does Official Intervention Result in Deviance Amplification? Crime & Delinquency. doi:10.1177/0011128713492496

Windhager, S., Bookstein, F. L., Grammer, K., Oberzaucher, E., Said, H., Slice, D. E., Thorstensen, T., et al. (2011). “Cars have their own faces”: cross-cultural ratings of car shapes in biological (stereotypical) terms. Evolution and Human Behavior. doi:10.1016/j.evolhumbehav.2011.06.003


Share Button

Citation de cette page :

(2013) : "Lettre Neuromonaco 80: Comment sortir de la compétition sexuelle". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre80.htm on 20 Dec 2014. 2057 words.

"[Lettre Neuromonaco 80: Comment sortir de la compétition sexuelle](http://neuromonaco.com/lettres/lettre80.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 02 Sep 2013



Comments are closed.

Read more:
Valeria-Lukyanova-11-440x270
34: De la beauté au design

"Ce qui est beau est bien", croit-on souvent. Ce biais cognitif n'est pas toujours vrai, mais on peut l'expliquer : la...

Close