Alejandro Escamilla

104: Les Aspies

February 24, 2014      Lettres      Philippe Gouillou      one response

Tagged with:



Une toute petite fraction de la population offre les caractéristiques surprenantes d’à la fois être à l’origine des caractéristiques essentielles de notre monde moderne, au point pour certains de le définir, et de compter parmi ses membres une majorité d’inadaptés.

Premium : une nouvelle étude vient confirmer le thème de la Lettre 39, ce qui manque à l’argent, et de superbes explications statistiques.

Philippe Gouillou


1. Le Syndrome d’Asperger

Asperger est incapable d’accorder plus d’attention aux gens dits « importants » (autorités) qu’aux autres, il parlera de la même façon à quelqu’un qui a beaucoup de pouvoir ou à quelqu’un qui n’en a pas du tout. Pour lui, c’est du pareil au même. Tout le monde a le même statut.
Estelle Louckx

Ce 16 janvier, le film très révélateur de Sophie Robert “Le Mur : la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme” a finalement été autorisé, après avoir été interdit pendant plusieurs mois. Le film met en parallèle des interviews de psychanalystes, expliquant leur (non-)intervention auprès d’enfants d’autistes et des scènes de vie d’enfants autistes, handicapés par leur situation ou non, selon les traitements qu’ils ont suivi. Le film avait été censuré à la demande de deux des psychanalystes interrogés qui considéraient qu’il donnait une mauvaise image de leurs activités. Le procès a cependant montré que le film en offrait une vision honnête.

Les deux autismes

Avant le DSM-V (sorti le 18 mai 2013), les normes internationales distinguaient deux formes d’autisme : le classique et le syndrome d’Asperger. Ce dernier, considéré comme une forme plus légère d’autisme, présente les mêmes troubles de la communication, mais se retrouve chez des personnes à l’intelligence normale ou (souvent) supérieure et offre des avantages dans de nombreux métiers, au point que le pourcentage d’Aspies[1] parmi les célébrités est beaucoup plus élevé que dans la population générale[2]. C’est le “Geek Syndrome” présenté Lettre 27.4 : “Geeks, Nerds et Aspies : l’Effet Peter Inversé”.

Cette sur-représentation des Aspies parmi ceux qui ont réussi pose problème : il est difficile de classer comme “maladie psychiatrique” un syndrome qui apparait aider à réussir. Aussi le DSM-V a restreint les définitions, a supprimé le nom “Syndrome d’Asperger”, et a introduit le nouveau “Trouble du comportement social” pour les formes légères, ce qui fait encore débat.

Un monde trop intense

Le Syndrome d’Asperger est difficile à détecter parce qu’il présente des symptômes identiques à ceux des personnes à très haut QI. Il se caractérise principalement par des “problèmes d’entrées-sorties” : problèmes perceptifs (entrées) et de communication (sorties).

Markram et al., 2007 (voir aussi Markram & Markram, 2010) ont trouvé que, contrairement à ce qu’affirment les théories usuelles qui parlent de déficit chez les autistes, ce serait un meilleur fonctionnement du cerveau qui saturerait celui-ci et provoquerait les symptômes autistiques.

C’est la Théorie du Monde Intense : les différences chez les Autistes s’expliqueraient par le fait qu’ils perçoivent plus de stimuli, qu’ils les perçoivent plus fortement et qu’ils les associent plus entre eux.

Une conséquence directe est que si les Aspies apparaissent émotionnellement froids, c’est parce qu’ils ont du mal à gérer une empathie qui est en fait beaucoup plus développée que chez les neurotypiques[1]. Cette théorie permet aussi d’expliquer les nombreuses autres différences de personnalité présentées par les Aspies (voir le témoignage d’Estelle Louckx sur Evopsy).

La Théorie du Monde Intense vient d’être confirmée par la découverte de Pérez Velázquez & Galán que le cerveau des autistes au repos produit 42% de contenu de plus en moyenne que celui des neurotypiques (ils considèrent que cette différence explique le renfermement sur eux-mêmes des autistes). Des problèmes de communication à l’intérieur du cerveau apparaissent avoir aussi de l’importance : Stevenson et al. (2014) ont trouvé chez les autistes une mauvaise capacité à intégrer les informations auditives et visuelles, comme un film étranger mal doublé[3].

La séparation des deux mondes

Les sociétés modernes sont symptomatiquement similaires au syndrome d’Asperger
Christopher Badcock

De nombreux Aspies sont en situation de précarité ou bloqués à des postes subalternes où ils ne pourront jamais exploiter leurs talents : c’est le Principe de Peter Inversé présenté Lettre Neuromonaco 27. Mais ceux d’entre eux qui réussissent ont une influence déterminante sur le monde : ils sont notamment à l’origine de quasiment tous les outils technologiques qui font notre monde actuel.

La conséquence est une sorte de scission de la société avec des extrêmes qui s’éloignent de plus en plus :

  • Le côté intellectuel est de plus en plus aspie, c’est-à-dire avec des demandes en compétences technologiques et des relations qui se rapprochent de plus en plus de celles caractéristiques des Aspies

  • Le reste, comme en compensation, est de moins en moins intellectuel et se limite de plus en plus à la pure exploitation des émotions (comme dans la copie-écran d’un site d’actualités ci-dessus)

Cette cristallisation est à prendre en compte pour comprendre les évolutions actuelles du marketing.

Pour aller plus loin

  • Il ne faut pas confondre le Syndrome d’Asperger avec le Syndrome du Savant (Wikipedia FR).
    Remarque : une étude de 2008 a trouvé que Kim Peek, qui avait servi de modèle au film Rain Man (avec joué par Dustin Hoffman), était atteint du Syndrome FG (Opitz–Kaveggia syndrome : Wikipedia EN) plutôt que d’un trouble du spectre autistique.

  • Ghaziuddin & Mountain-Kimchi (2004) ont trouvé des différences entre les Aspies et les Autistes de Haut Niveau (AHN) en termes de QI : les Aspies présentent une plus grande supériorité du QI Verbal sur le QI Performance que les AHN, mais l’overlap était important.

  • La très forte différence sexuelle de sensibilité à l’Asperger (1 femme pour 10 hommes) indique que le Chromosome X pourrait être impliqué : comme les hommes ne portent qu’un seul chromosome X, ils sont plus sensibles à un défaut de celui-ci qui ne pourra être compensé.
    Voir l’article très complet de Christopher Badcock sur le Chromosome X : “The Incredible Expanding Adventures of the X Chromosome”.

Complément du 4 mars 2014

A lire, un superbe article racontant et mettant en perspective les recherches des Markram ayant menées à la Théorie du Monde Intense :

Notes

  1. “Aspie” : atteint du Syndrome d’Asperger ; les non-atteints sont les “neurotypiques”.

  2. Exemples : Michelangelo, Darwin, Newton, Einstein, Hitchcock, etc. sont généralement considérés comme Aspies et la chanteuse Susan Boyle l’a officiellement annoncé.

  3. Etude résumée par Le Figaro :

    “Le traitement des différents types d’information que notre cerveau reçoit en permanence de l’extérieur se fait dans des régions corticales différentes. Une bonne intégration nécessite que la communication cérébrale soit efficace. Or il a récemment été montré que les connexions dans le cerveau des patients autistes seraient supérieures à celles d’enfants sans TSA, mais uniquement à l’échelle locale. Les connexions dites de longue distance, c’est-à-dire entre régions éloignées, seraient, elles, moins efficaces. Une différence qui pourrait expliquer les perturbations sensorielles décrites.”

Liens

Références

Gepner, B. (2006). Le monde va trop vite pour les personnes autistes! Hypothèses neurophysiopsychopathogéniques et implications rééducatives. Neuropsychiatrie de l’Enfance et de l’Adolescence, 54(6–7), 371–374. doi:10.1016/j.neurenf.2006.10.012

Ghaziuddin, M., & Mountain-Kimchi, K. (2004). Defining the intellectual profile of Asperger Syndrome: comparison with high-functioning autism. Journal of Autism and Developmental Disorders, 34(3), 279–84. PMID: 15264496

Markram, H., Rinaldi, T., & Markram, K. (2007). The intense world syndrome–an alternative hypothesis for autism. Frontiers in neuroscience, 1(1), 77–96. doi:10.3389/neuro.01.1.1.006.2007

Markram, K., & Markram, H. (2010). The intense world theory – a unifying theory of the neurobiology of autism. Frontiers in human neuroscience, 4(December), 224. doi:10.3389/fnhum.2010.00224

Pérez Velázquez, J. L., & Galán, R. F. (2013). Information gain in the brain’s resting state: A new perspective on autism. Frontiers in Neuroinformatics, 7, 37. doi:10.3389/fninf.2013.00037

Stevenson, R. A., Siemann, J. K., Schneider, B. C., Eberly, H. E., Woynaroski, T. G., Camarata, S. M., & Wallace, M. T. (2014). Multisensory temporal integration in autism spectrum disorders. The Journal of neuroscience : the official journal of the Society for Neuroscience, 34(3), 691–7. doi:10.1523/JNEUROSCI.3615–13.2014

Photo

Alejandro Escamilla via Unsplash


2. Adolescents : Critères de dominance et estime de soi

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



3. L’argent fait le bonheur, mais …

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Visualisations statistiques

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



Share Button

Citation de cette page :

(2014) : "Lettre Neuromonaco 104: Les Aspies". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre104.htm on 20 Dec 2014. 1947 words.

"[Lettre Neuromonaco 104: Les Aspies](http://neuromonaco.com/lettres/lettre104.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 24 Feb 2014



One Response to “104: Les Aspies”

  1. […] Une toute petite fraction de la population offre les caractéristiques surprenantes d’à la fois être à l’origine des caractéristiques essentielles de notre monde moderne, au point pour certains de le définir, et de compter parmi ses membres une…  […]

Read more:
anti-smoking-fmri-440x270
30: Neuromarketing : Application Pratique

Pouvoir utiliser les neurosciences pour valider sa communication est un luxe que tout le monde ne peut pas s'offrir. Comment...

Close