The Evolution of Government

93: L’origine des opinions

December 2, 2013      Lettres      Philippe Gouillou      no responses

Tagged with:



Que vos préférences d’achats puissent être influencées par votre biologie et les techniques des marketeurs ne vous choque pas. Mais savez-vous qu’il en est de même de vos opinions, même les plus réfléchies ?

Premium : A quoi ressemble un leader, un priming qui modifie l’honnêteté, et trois actualités.

Philippe Gouillou

1. D’où viennent vos opinions ?

Quand je vois ce que je vois et que j’entends ce que j’entends,
je suis bien content de penser ce que je pense.

Fernand RAYNAUD

La politique est un sujet essentiel qui occupe énormément de discussions et qui a été étudiée de manière approfondie par de très nombreux philosophes. Peut-on en déduire qu’il s’agit d’un domaine rationnel où la réflexion intellectuelle prédomine ?

En fait, vraiment pas : nos préférences politiques personnelles n’ont pas grand chose d’intellectuel. Nos orientations dépendront par exemple des circonstances, et deux influences importantes ont déjà été citées dans les Lettres Neuromonaco :

  • Hormones : la position des femmes dans le cycle menstruel modifie leurs orientations (Durante et al., 2012 : voir Lettre 48)

  • Taux parasitaire : Aux élections du Congrès US en 2010, les candidats les plus beaux ont obtenu 3 points de plus que les autres dans les zones où l’espérance de vie est un écart-type à la moyenne, alors que dans les zones à haute durée de vie l’effet était inexistant. (White et al., 2013 : voir Lettre 90)

Il faut y rajouter :

  • La Position du corps (cognition incarnée) : des personnes assises sur des chaises modifiées pour pencher à gauche étaient significativement plus d’accord avec le programme du Parti Démocrate (Oppenheimer & Trail, 2010).

  • La force du haut du corps : elle module les préférences de politique de redistribution (Petersen et al., 2013b).

  • La faim : les personnes ayant faim favorisent plus les politiques de redistribution … des ressources des autres.

Faut-il alors en déduire que nos orientations politiques sont purement circonstancielles, c’est-à-dire déterminées par l’environnement biologique et notre situation au présent ? Non : l’influence génétique est encore plus importante.

Origine génétique de l’orientation politique

Avi Tushman a mis en ligne sur The Atlantic deux graphiques extraits de son nouveau livre[1] consacré à l’origine biologique des opinions politiques :

  1. La génétique a une importance prépondérante :

    Les jumeaux ayant le même code génétique (les monozigotes) ont des orientations politiques plus proches que les dizigotes, et cela qu’ils aient été, ou non, elevés ensembles.

  2. Les cerveaux de personnes ayant des orientations différentes sont différents :

    Le Cingulate Antérieur croît avec l’orientation à gauche, tandis que l’Amygdale droite croît avec l’orientation à droite.

En d’autres termes, non seulement nos orientations politiques personnelles ne sont pas qu’intellectuelles, mais en plus elles sont largement prédéterminées et inchangeables.

Umwelt : des réalités différentes

Umwelt Illusion

Et les conséquences en sont beaucoup plus fortes que ce que l’on croit généralement.

Mitchell et al. (2011) ont confirmé que les sondés n’ont pas seulement des opinions différentes sur les politiques à mettre en place, mais aussi pas la même perception de celles déjà appliquées. On voit là un effet filtre qui est connu : en fonction de ses opinions, chacun mettra l’accent sur des aspects particuliers de la réalité et comme celle-ci est complexe, on peut avoir des perceptions extrêmement différentes.

Mais il ne s’agit pas seulement de cela : la perception de la réalité n’est, biologiquement, pas la même. Par exemple, Smith et al. (2011) ont trouvé un lien entre la capacité (d’origine génétique) à percevoir (sentir) l’androsténone et l’orientation politique (il en est de même avec la phenylthiocarbamide).

C’est le concept d’Umwelt présenté Lettre Neuromonaco 25 (“Vivons-nous dans le même monde ?“) : si nos perceptions sont différentes au niveau biologique, c’est que nous vivons dans des réalités différentes.

John R. Alford (un des co-auteurs de Smith et al., 2011) synthétise :

“Qu’est-ce qui rend les conservateurs et les libéraux (NdT: au sens américain = de gauche) si différents ? Notre réponse est qu’ils expérimentent et interprêtent des mondes différents. La biologie prédispose les personnes à certaines préférences et goûts parce que les différences individuelles vont jusqu’à la biologie. Nous goûtons et sentons les mêmes choses différemment. Nous interprétons cognitivement et subjectivement les mêmes peintures ou histoires ou blagues différemment. Nous avons des personnalités, des fondations morales et des valeurs personnelles différentes – et nous avons des politiques différentes. Les conservateurs et les libéraux ont autant de chances de se convaincre mutuellement sur des points de vue différents qu’ils en ont à se persuader mutuellement de changer de réaction face à la phenylthiocarbamide ou à l’androstenone.”
Predisposed

Sommes-nous donc absolument insensibles aux arguments et incapables de changer d’avis ? Non, bien sûr, mais la question de pourquoi (et comment) sera le thème d’une prochaine lettre.

Et Fernand Raynaud avait raison.

Application pratique

On retrouve ce qui avait été signalé Lettre 31 : la segmentation politique est une segmentation psychologique valide, qui offre l’avantage d’être énormément étudiée avec des résultats d’études publiés.

Pour aller plus loin

  • Le marketing politique ne diffère pas du marketing standard, mais la segmentation habituelle sur l’axe “Gauche – Droite” n’est pas suffisante, il faut y rajouter au minimum l’axe plus fondamental “Contrôle – Liberté” (“Etatisme – Liberté Individuelle”). J’avais écrit sur ce point il y a exactement 10 ans : Evoweb.

  • L’axe “Contrôle – Liberté” se traduit au niveau individuel aussi par des différences morales profondes : Reason.

Notes

  1. Avi Tuschman (2013) : Our Political Nature: The Evolutionary Origins of What Divides Us.
    Voir les commentaires de HBD* Chick.

Liens

Images

  • The Evolution of Government : Auteur inconnu
  • Illusion d’optique : Auteur inconnu
  • Graphiques : Avi Tuschman

2. La dominance n’est pas tout : à quoi ressemble un leader ?

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



3. Priming de l’honnêteté

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.



4. Actualités (Premium)

Cette section premium signale quelques découvertes récentes (qui feront peut-être l’objet de futures lettres) et autres liens intéressants.

Cette semaine: qu’est-ce qui marche (explose) sur Reddit, le passé et le futur de logos célèbres et un exemple de handicap (au sens de signalement) extrême.

La suite de cette section est réservée aux Abonnés Premium

  • Si vous êtes abonné : connectez-vous pour avoir accès à toutes les archives ;

  • Sinon : Utilisez le formulaire de commande en haut à droite de chaque page pour recevoir cette lettre intégrale par email.


5. Articles cités

Durante, K. M., Arsena, A. R., & Griskevicius, V. (2012). The Fluctuating Female Vote: Politics, Religion, and the Ovulatory Cycle. Psychological Science.

Mitchell, D.-G., Hibbing, M. V, Smith, K. B., & Hibbing, J. R. (2011). Side by Side Worlds Apart : Liberals’ and Conservatives’ Distinct Perceptions of Political Reality. University of Nebraska-Lincoln, Lincoln, NE.

Olivola, C. Y., Sussman, A. B., Tsetsos, K., Kang, O. E., & Todorov, A. (2012). Republicans Prefer Republican-Looking Leaders: Political Facial Stereotypes Predict Candidate Electoral Success Among Right-Leaning Voters. Social Psychological and Personality Science, 3(5), 605–613. doi:10.1177/1948550611432770

Oppenheimer, D. M., & Trail, T. E. (2010). Why Leaning to the Left Makes You Lean to the Left: Effect of Spatial Orientation on Political Attitudes. Social Cognition, 28(5), 651–661. doi:10.1521/soco.2010.28.5.651

Petersen, M. B., Aarøe, L., Jensen, N. H., & Curry, O. (2013a). Social Welfare and the Psychology of Food Sharing: Short-Term Hunger Increases Support for Social Welfare. Political Psychology, n/a–n/a. doi:10.1111/pops.12062

Petersen, M. B., Sznycer, D., Sell, A., Cosmides, L., & Tooby, J. (2013b). The ancestral logic of politics: upper-body strength regulates Men’s assertion of self-interest over economic redistribution. Psychological science, 24(7), 1098–103. doi:10.1177/0956797612466415

Smith, K., Balzer, A., Gruszczynski, M., Jacobs, C. M., Alford, J. R., Stoltenberg, S., & Hibbing, J. R. (2011). Political Orientations May Vary with Detection of the Odor of Androstenone. Working Paper. University of Nebraska-Lincoln, Lincoln, NE.

White, A. E., Kenrick, D. T., & Neuberg, S. L. (2013). Beauty at the Ballot Box: Disease Threats Predict Preferences for Physically Attractive Leaders. Psychological science. doi:10.1177/0956797613493642


Share Button

Citation de cette page :

(2013) : "Lettre Neuromonaco 93: L’origine des opinions". ( Neuromonaco. Retrieved from http://neuromonaco.com/lettres/lettre93.htm on 20 Dec 2014. 1644 words.

"[Lettre Neuromonaco 93: L’origine des opinions](http://neuromonaco.com/lettres/lettre93.htm)" Par Philippe Gouillou. _Neuromonaco_. 02 Dec 2013



Comments are closed.

Read more:
2081-600x300
68: Copycat : la loi de l’imitation

L'imitation ("Copycat") est un de nos comportements les plus fondamentaux : on l'utilise à la fois en tant qu'heuristique et en...

Close